Accueil  >  Actualités
  • Version imprimable
  • Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte

Actualités

Publié le 05/11/2014

Attaque massive contre le site du Ministère de la Santé

Attaque massive contre le site du Ministère de la Santé

L'intégralité des espaces ARS du Ministère des Affaires sociales et de la Santé piraté par un jeune algérien. Le jeune pirate informatique algérien Over-X vient de faire parler de lui en tapant très fort sur plus d'une quarantaine de sous-domaines du Ministère des Affaires sociales et de la Santé.
 

L'intégralité des espaces ARS du Ministère des Affaires sociales et de la Santé piraté par un jeune algérien. Le jeune pirate informatique algérien Over-X vient de faire parler de lui en tapant très fort sur plus d'une quarantaine de sous-domaines du Ministère des Affaires sociales et de la Santé.
Ce 2 janvier, l'hacktiviste (Interview ici), a modifié l'ensemble des pages des Agences Régionales de la Santé Françaises (ARS) :  Limousin, Auvergne, Centre, Picardie, Nord Pas-de-Calais... En plus des espaces ARS, le pirate s'est aussi attaqué à des pages appartenant aux Plates-formes d'Appui aux Professionnels de Santé (paps). Le message du pirate, toujours le même, se venger de la France en commémoration du 1er novembre 1954, la "Toussaint Rouge", date de l'insurrection algérienne et du début de la guerre d'Algérie.

Des attaques qui auront mis à jour, une fois de plus, la faiblesse de certains espaces mal protégés, oubliés. Quand cela concerne des portails étatiques, cela fait désordre. Mais la Commission Européenne risque de changer la donne. En février dernier, la Commission a rendu public un nouveau projet de Directive visant spécifiquement à mettre en place "des mesures destinées à assurer un niveau élevé commun de sécurité des réseaux et de l’information dans l’Union". Un vaste projet élaboré dans le cadre plus large de la stratégie de cyber sécurité européenne.
La proposition a été soumise au Parlement Européen et au Conseil pour discussion et adoption. En cas de vote favorable, les Etats Membres disposeront de 18 mois pour la transposer ou l’incorporer à leur législation nationale respective. L’une des dispositions de ce dernier attire l'œil : une future obligation pour toutes les administrations publiques et tous les acteurs du marché d’être audités par l’Autorité Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), et ce pour vérifier leur respect des obligations de sécurité des réseaux et de l’information qui leur incombent. L’Autorité s’imposera à la manière du contrôle fiscal. Une réglementation qui semble être une condition préalable importante à la création d’un environnement fiable pour le commerce international des services.

 

Source : http://www.zataz.com/news/23219/ars_-paps_-hack.html

 

Besoin de nous contacter

Secrétariat

 

02 54 70 55 20

secretariat@esante-centre.fr

Aide aux usagers
et assistance

02 54 70 55 22

contact@esante-centre.fr

 

 

 

Rejoignez-nous sur les Réseaux sociaux

 

 

 

Nos partenaires

 

fleche_gauche fleche_droite